Lydie Solomon Pianiste & Comédienne

Lydie Waï-Solomon sur scène

29 octobre 2009

affiche-vivre-lydie-solomon

LYDIE WAÏ-SOLOMON SUR SCÈNE

la-depeche-pre« La jeune comédienne française, d'origine coréenne, sera présente à la salle de Cizos lors de la projection du film « Vivre », d'Yvon Marciano, dans lequel elle interprète le premier rôle féminin.
Afin de donner une chance à de nouveaux acteurs, pour ce film, tous ont été choisis parmi les élèves de l'Ecole Florent et de l'Esec (Ecole supérieure d'études cinématographiques), où le réalisateur enseigne quelques semaines par an. « Empreint d'une totale liberté et d'une grande affinité humaine entre les comédiens, dit Lydie Waï-Solomon, le film permet que ce ne soit pas seulement les personnages, mais aussi les personnes qui s'y expriment ». « Vivre » est un hymne à la vie, célébré par sept jeunes gens qui se connaissent lors d'une rencontre imprévue.
La projection à caractère exceptionnel sera précédée d'une présentation d'Yvon Marciano avec Lydie Waï-Solomon et suivie d'un débat avec les spectateurs. Ce vendredi 30 octobre, à 21 heures.

UNE ARTISTE ECLECTIQUE

Si le Magnoac est ainsi distingué pour cette soirée de gala, c'est que Lydie Waï-Solomon a noué des liens étroits avec ce terroir qui l'a séduite. Ainsi, est-ce ici et maintenant, pour la première fois, qu'elle a décidé de joindre son patronyme Solomon à son pseudonyme Waï. La quiétude de cette terre du piémont pyrénéen est pour elle une réelle source d'inspiration dans tous les domaines où son riche talent s'exprime. En effet, la jeune femme est également romancière, auteur dramatique, pianiste concertiste et compositeur.

À ce titre, pour montrer une autre facette de sa personnalité, Lydie Waï-Solomon donnera un très bref concert vendredi soir, après le film.
En revanche, un second concert, en compagnie de Thierry Lier, permettra de l'apprécier dans des pièces de Beethoven, Chopin et des oeuvres personnelles, le samedi 31 octobre, à 18 heures, toujours à la salle de Cizos (entrée, 5 euros).

La Dépêche du Midi (Roland Vieuxtemps), 10/2009