Lydie Solomon Pianiste & Comédienne

Un duo féminin pour un concert original – La Dépêche du Midi

20 mai 2015

lydie-et-rosemonde-un-duo-feminin

dsc02996« Notes et mots, Lydie Solomon et Rosemonde Cathala ont offert un grand moment de brio et d'émotion. »

« La comédienne Rosemonde Cathala et la pianiste Lydie Solomon ont conjugué leurs talents, et ils sont grands ! pour proposer un concert interprété dans cadre ravissant d'une demeure du XVIIIe siècle : des textes de George Sand, extraits de «Histoire de ma vie», lus sur une musique de Frédéric Chopin. Ces trop brefs instants furent d'une rare qualité. En témoignent les réactions du public recueillies après la prestation de ce duo magique : «Magnifique complémentarité entre les textes et la musique (…) Le jeu de Lydie était d'une incroyable émotion et Rosemonde ne lisait pas ses textes, elle les habitait (…) Pour moi, vous étiez réellement George Sand et Frédéric Chopin, une véritable incarnation. J'en ai encore des frissons sur les bras! Cela m'a donné envie de me replonger dans la vie de ces deux artistes exceptionnels (…) Je me suis régalé, ça m'a fait un bien fou». Les artistes n'étaient pas moins ravies de ce moment d'intimité partagé avec leur public. Pour Lydie Solomon : «Au fur et à mesure, je sentais Lydie disparaître, je devenais Chopin. Je sentais le souffle et l'émotion de Rosemonde derrière moi, j'avais l'impression que nous ne faisions qu'un, une moitié disant les mots, l'autre les note de musique. Au fil du spectacle, je sentais le public nous rejoindre dans ce voyage». Quant à Rosemonde Cathala, elle confiait : «J'ai toujours été passionnée par le rapprochement entre les textes et la musique, et là, je sentais une parfaite symbiose entre Lydie et moi. Le piano amplifiait émotionnellement les textes, et je me sentais portée par la poésie musicale de Chopin». Ce spectacle, offert en avant-première à un auditoire du Magnoac, où Lydie possède de solides attaches, sera donné en représentation publique, le 10 janvier 2016, à L'Astrada de Marciac. »

La Dépêche du Midi (Roland Vieuxtemps), 20/05/2015