Lydie Solomon Pianiste & Comédienne

Une pianiste d'or exceptionnelle a séduit le public de Płock avec Mozart – Gazeta Wyborcza

31 janvier 2015

poland-lydie-solomon
  Pologne

lydie-solomon-gazeta-wyborcza-2015-01-30

« Une pianiste d'or exceptionnelle a séduit le public de Płock avec Mozart »

« Ce vendredi soir dans la salle de concert de l'Ecole Nationale de Musique est apparue une artiste qui est tout à la fois une pianiste exceptionnelle, aussi bien qu'une actrice, une compositrice et une chanteuse. Lydie Solomon est par ailleurs française, née en Corée. »

« – Peut-être le concert d'aujourd'hui va-t-il aider à calmer l'émotion du match de nos handballeurs – c'est ainsi qu'avec humour Adam Mieczykowski, directeur de l'Orchestre Symphonique de Płock, a salué le public. C'est avec cette rencontre qu'a commencé le cycle de concerts « Classic is Cool », qui veut montrer que la musique classique est réellement « cool », dans le vent, qu'elle est jouée pour le plaisir et par plaisir. Pourtant, autrefois dans les manoirs, on se divertissait grâce à elle, et les plus grands compositeurs menaient une vie mondaine assez riche, comme Wolfgang Amadeus Mozart, auquel cette soirée musicale d'aujourd'hui était consacrée.

L'orchestre a tout d'abord joué l'Adagio et fugue en do mineur KV 546, dans sa version pour cordes de 1788. Puis l'étoile de la soirée Lydie Solomon l'a rejoint. Avec les musiciens, sous la baguette d'orchestre de Janusz Przybylski, elle s'est mesurée au concerto pour piano en ré mineur KV 466, qui date de 1785.

– Le début du concerto est caractérisé par une écriture dramatique de Mozart dans l'Allegro, alors que la partie centrale est une Romance, le plus beau morceau de l'histoire de la musique classique – a dit Adam Mieczykowski au sujet du concerto en ré mineur KV 466, et il était difficile de ne pas être d'accord avec lui.

Une étoile a enchanté le public par son talent, mais aussi par sa beauté, ainsi que… par une belle robe en or et des bottines assorties avec goût. Tous les musiciens présents ont reçu une standing ovation, et la pianiste exceptionnelle a exprimé sa reconnaissance en jouant et en chantant une chanson de Chopin en fa dièse mineur sur des paroles de Witwicki – « Smutna Rzeka [La rivière triste] ». Elle a surpris par son accent polonais, et cela valait la peine qu'elle la sélectionne, car cette artiste est fascinée par Chopin, dont elle relie les œuvres à la musique cubaine dans son nouveau projet « De Chopin à Cuba », qui s'est concrétisé par l'enregistrement d'un disque.

Lydie Solomon est une femme qui a véritablement connu une renaissance. Elle a joué son premier concert avec orchestre à 13 ans, à Radio France. Elle a fait le prestigieux Conservatoire de Paris (classe de piano), puis elle a entrepris des études de commerce, obtenant un MBA en France à l'ESSEC Business School. Ensuite elle s'est intéressée au cinéma, décrochant une formation à l'école de théâtre privée Cours Florent. Elle a joué un rôle de pianiste dans le film autobiographique « Vivre! ». Elle a chanté des chansons dont elle a composé la musique et les paroles. En 2011 elle est revenue à sa première passion, le piano. Et en même temps… elle a joué un rôle de criminologue dans une série de télévision française. »

Gazeta Wyborcza (Rita Góralska), 31/01/2015

– Concerto n° 20 de Mozart, premier mouvement :


– Concerto n° 20 de Mozart, deuxième mouvement :


– Concerto n° 20 de Mozart, troisième mouvement et bis (Smutna Rzeka, Julian Fontana) :