Lydie Solomon Pianiste & Comédienne

Une artiste extraordinaire à Biarritz – La Semaine du Pays Basque

6 juin 2014

lydie-solomon-biarritz

“UNE ARTISTE EXTRAORDINAIRE À BIARRITZ”

« C'est encore un concert exceptionnel que nous promet Bertrand Latour et son active association Artemonia : le 15 juin prochain, dans le merveilleux cadre rénové du Salon Impérial de l'Hôtel du Palais à l'excellente acoustique, le public découvrira une jeune et talentueuse pianiste. Lydie Solomon témoigne d'une indépendance de parcours artistique étonnante. Jusqu'à l'âge de dix-huit ans, Lydie a suivi la filière «classique» avec précocité et brio. Reconnue enfant prodige par les critiques du « Figaro » en février dernier et dans les émissions télévisées « C à vous la suite » sur France 5 en mars, Lydie Solomon joue au piano depuis l'âge de deux ans d'oreille la mélodie de L'Hymne à la joie de Beethoven. Elle donne son premier récital à l'âge de dix ans au Printemps Musical de Silly en Belgique et son premier concert avec orchestre à treize ans, avec l'Orchestre de la Garde Républicaine, à Radio France – diffusé sur France Musique. Après un Premier Prix de Perfectionnement au Conservatoire de Paris à l'unanimité avec félicitations du jury, elle est admise dans la classe de Jacques Rouvier d'où elle sort à dix-huit ans avec un Premier Prix et une Mention Très Bien. Lydie est sélectionnée à quinze ans par Paul Meyer et Eric Lesage pour des concerts de musique de chambre, puis effectue des tournées en Corée du Sud (Séoul, Daejeon) où elle se produit en récital (enregistrement d'un CD en public sous le label Dichter Liebe Classics) et en concert avec orchestre sous la direction de Nanse Gum (diffusion sur les chaînes de télévision et de radio coréennes). A dix-huit ans, Lydie décide d'élargir son champ d'expérience en intégrant l'ESSEC, dont elle sort diplômée d'un MBA en 2006. Puis elle explore le métier d'actrice au Cours Florent et suit une formation à l'Actors Studio. Cette expérience est concrétisée par l'interprétation d'un rôle autobiographique de pianiste (sous le nom de scène Lydie Waï) dans le long métrage « Vivre ! » d'Yvon Marciano, sorti en France en 2009 et en Russie en 2010. Enfin, entre 2008 et 2010, Lydie (Waï) compose et interprète des chansons, enregistre un disque (Harmonie) avec une rythmique de jazz américaine, argentine et brésilienne qui reçoit une bonne critique dans Jazz Hot l'année dernière, et se produit en concert comme chanteuse. La personnalité de Lydie Solomon, fortement marquée par sa recherche spirituelle en amont de son art, a attiré Le Parisien/Aujourd'hui en France, qui lui a consacré un article (« La quête de vérité de Lydie »). Et en juin-juillet 2013, Lydie Solomon a inauguré un nouveau programme, « de Chopin à Cuba », que le public a pu découvrir à l'occasion de concerts parisiens. Elle y explore l'influence que Frédéric Chopin a laissée dans la musique cubaine, par l'intermédiaire de son ami d'enfance Julian Fontana. C'est le programme que l'on découvrira à Biarritz ! »

« Dimanche 15 juin, Hôtel du Palais, entrée 35 Euros, réservations Office de tourisme. »

La Semaine du Pays Basque (Alexandre de La Cerda), 06/06/2014 (p. 42)la-semaine-du-pays-basque-2014-06-06-au-12-biarritz