Lydie Solomon Pianiste & Comédienne

Soirée-concert SOS Talents, en hommage à Nicole Dassault – Le Figaro

7 décembre 2019

“Soirée-concert de la Fondation SOS Talents, en hommage à Nicole Dassault”

“Grâce à la fondation soutenue par le Groupe Dassault , trente jeunes pianistes virtuoses, souvent primés à l'international, ont pu émerger.”

“Tous à l'unisson. La famille Dassault, les hauts dirigeants du Groupe Dassault (propriétaire du Figaro), les généreux donateurs et mélomanes de tous âges: ce sont quelque 300 personnes qui avaient répondu présent à l'Hôtel Dassault, où se tenait la soirée de la Fondation SOS Talents de Michel Sogny. Véritable «bulle» de fraîcheur et d'harmonie dans la cacophonie ambiante… La musique adoucit les mœurs, dit-on. Elle est en tout cas œcuménique.
Créée en 2001 par le talentueux pianiste et pédagogue d'origine hongroise pour favoriser l'enseignement du piano aux jeunes talents précoces, la fondation, soutenue dès les débuts par la famille Dassault, tient chaque année sa soirée de gala pour récolter des fonds.

Grande mécène
Mais cette 18e édition portait une charge émotionnelle particulière puisqu'elle était orchestrée par Marie-Hélène Habert-Dassault, directrice de la communication et du mécénat du groupe, avec ses frères Olivier, Laurent et Thierry Dassault (retenu à l'étranger), en hommage à leur mère disparue cette année, Nicole Dassault, grande mécène de la fondation.
«Vous ne pouvez pas savoir à quel point cet hommage que nous rendons à notre mère est quelque chose d'important et qui nous touche, a lancé le fils aîné, Olivier Dassault, en ouvrant la soirée. Maman qui nous a quittés il y a près de huit mois est toujours là et plus que jamais ce soir, elle qui aimait tellement ces petits prodiges qu'elle considérait presque comme ses enfants. En tout cas, SOS Talents était quelque part pour elle aussi son enfant.» Témoignage vibrant devant un portrait XXL et rayonnant de l'épouse de Serge Dassault, qui aimait lui aussi assister à ces concerts de petits prodiges.
Vive émotion encore, quand, à son tour, Laurent Dassault s'est confié: «Notre mère aimait la musique et, grâce à elle, on a fait du piano. Et c'est pour ça que ce soir on pense encore plus à elle. Et je vous dis au nom de mon frère et de ma sœur et au nom de vous tous: “Maman, on t'aime.”»
Quant au «maître» et homme de l'art Michel Sogny, il a rappelé son attachement à la «femme exceptionnelle, à la générosité au-dessus de tout éloge». Pour elle qui adorait la musique, «transmettre l'amour de cet art» était le bien le plus précieux que les enfants de la fondation pouvaient avoir, indépendamment de leur destin artistique. Et Sogny de rappeler aussi cette phrase de Nietzsche qu'elle affectionnait: «Sans la musique, la vie serait une erreur.»

Poursuivre l'œuvre
Nicole Dassault avait aussi fait sienne cette citation de Platon: «La musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à la pensée», comme l'a rappelé Marie-Hélène Habert-Dassault, qui a pris le relais de sa mère et à qui avait été laissé le soin de couronner ce concert d'hommages. «Maman était une esthète, elle adorait les arts et surtout la musique classique et les opéras.» Et de rappeler comment elle avait rencontré Michel Sogny et soutenu la fondation, qui a permis l'émergence de 30 virtuoses primés à l'international. «Au fil des années, son admiration allait grandissant à l'écoute de ces enfants qui la surprenaient toujours par la qualité de leur interprétation.» Marie-Hélène Habert-Dassault s'est dite, avec ses frères, heureuse «de poursuivre ces soirées qui étaient pour elle une grande fête et un enchantement». Les prestations musicales des jeunes talents qui s'ensuivirent, dont celle de la Française Lydie Solomon, qui ouvrit la soirée sur des compositions de Michel Sogny, puis sur la Toccata de Ravel, en furent une fois de plus une brillante démonstration.”

Le Figaro (Carole Bellemare), 07/12/2019

le-figaro-2019-12-07-sogny