Lydie Solomon Pianiste & Comédienne

Trie-sur-Baïse. Nuits musicales – La Dépêche du Midi

1 décembre 2012

lydie-solomon-2

“Trie-sur-Baïse. Nuits musicales : à la découverte de l’âme russe”

“Les Nuits musicales de Trie et leur présidente Mme Marie-Pierre Casteret ont le plaisir de vous inviter au concert de Noël qui clôturera les manifestations de musique classique de l’année 2012. Après Lydie Solomon au piano avec «Eldorado» (voyage hispanique du XVIIIe au XXIe siècle), puis dans la foulée, «Voice Messengers», jazz vocal (piano, batterie, contrebasse), le concert du 8 décembre invitera à la découverte de l’âme russe avec Anne, Micha et Pierre Makarenko, dont l’histoire tant sentimentale que musicale commence dès la rencontre de ces trois artistes en 1981. Le duo unique en Europe engage une formidable croisade pour universaliser la balalaïka. Concerts, festivals, conférences, sont autant d’actions rayonnantes du duo auxquelles s’ajoute le travail de transcription, de composition et d’arrangements. Dès leur première tournée en Russie, ils reçoivent la reconnaissance du public et des artistes russes, qui les confortent dans leurs démarches. Anne Makarenko (piano), née à Vienne de parents français, commence le piano à Berlin. Conduite à Paris, elle y obtient ses premiers prix de piano, remporte le grand prix du Concours international Viotti, puis celui de Senigallia et est finaliste du concours international de Munich. Micha (balalaïka) est né à Paris de parents russes. Après des études de langues et de gestion à l’université, il décide de se consacrer à sa passion, la musique. En 1975, il enseigne la balalaïka au conservatoire russe de Paris, puis est nommé, par Pierre Petit, professeur à l’école normale de musique de Paris ouvrant une classe de balalaïka au conservatoire russe Alexandre-Scriabine. Pierre Makarenko (hautbois), né en 1985, débute le hautbois en 1995 avec Florence Sartori puis continue avec Vincent Lescornez à l’école nationale d’Auxerre ; il entre au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, obtient deux diplômes, l’un de formation supérieure, l’autre de musique de chambre en quintette à vent avec mention très bien. Prix de la Sacem au concours international de hautbois de la ville d’Avray, il est invité à jouer dans plusieurs orchestres. Depuis janvier 2000, il joue en concert avec ses parents Anne et Micha Makarenko.